Benkirane assure que son parti ne veut pas mener de révolution

Profitant d’une réunion de son parti tenue le 17 septembre, Abdelilah Benkirane rassure quant à son allégeance sans équivoque à la monarchie.

Une fois de plus, Abdelilah Benkirane a profité d’une réunion de son parti pour adresser des messages à la monarchie. Son intervention, du samedi 17 septembre, au congrès de la jeunesse du PJD a suivi la ligne que le secrétaire général suit depuis des années.

Après avoir rappelé le rôle qu’a joué sa formation dans la stabilisation du régime, lors de la vague du Printemps arabe de 2011, il a précisé que «le PJD ne veut pas organiser un coup d’Etat et nous ne voulons pas mener une révolution, ce n’est pas parce que nous ne le pouvons pas…».

Benkirane a marqué un temps d’arrêt de quelques secondes pour enchainer : «Nous ne le pouvons pas… nous ne le pouvons pas et nous ne le voulons pas. Qu’est ce qu’une révolution ? s’il y a un groupe de fous qui appellent au changement du régime de Mohammed VI (…) nous allons les combattre».

Le secrétaire général a rappelé que les Libyens et les Tunisiens qui vivaient sous Kadhafi et Ben Ali, «souhaitent maintenant leurs retours aux pouvoirs dans les deux pays». «Grâce à Dieu, nous n’avons ni Kadhafi ni Ben Ali, nous avons un homme dont nous connaissons parfaitement ses origines, un descendant du Prophète. Et si nous avons des observations et nous en avons, nos rois, nous les aimons mais ils sont des humains, il se peut qu’ils se trompent. Ils ne sont pas infaillibles», a-t-il conclu.

vous pourriez aussi aimer
laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus